Dans la région Grand Est, le marché de l’immobilier de certaines préfectures incite à investir - 02/05/2019

Dans un article de l’Express paru en ligne le 20 avril et qui se base sur des données notariales enregistrées de 2008 à 2018, on peut lire que dans la région Grand Est, huit préfectures sur dix ont affiché une baisse de prix sur le marché de l’immobilier durant cette décennie. Colmar, préfecture du Haut-Rhin, a également affiché une tendance baissière, avec une baisse de 0,5 % du prix des appartements, mais elle était moindre par rapport à d’autres préfectures comme Mulhouse.

Une tendance à la baisse des prix du marché de l’immobilier est une véritable opportunité pour investir. Quant aux vendeurs, s’ils souhaitent vendre rapidement leur bien situé dans la région Grand Est et notamment à Colmar, à Mulhouse et dans les communes limitrophes, quels diagnostics immobiliers doivent-ils prévoir ?

Des diagnostics immobiliers relatifs à la santé des futurs occupants

Parmi les diagnostics immobiliers obligatoires en cas de vente à Colmar, à Mulhouse et plus généralement dans la région Grand Est, certains doivent être réalisés à titre préventif pour veiller à la santé des futurs occupants.

L’appartement ou la maison ont-ils obtenu un permis de construire antérieur à juillet 1997 ?

L’état d’amiante est exigé pour détecter et évaluer les matériaux et produits amiantés des listes A et B. De même, un constat de risque d’exposition au plomb (CREP) est nécessaire si le bien dispose d’un permis de construire établi avant 1949.

Des diagnostics immobiliers spécifiques pour veiller sur la sécurité des personnes et des biens

Autre point important avant de vendre votre bien situé dans la région Grand Est : abrite-t-il ou est-il exposé à des risques compromettant la sécurité des occupants et du bien.

Dans ce cas, la réglementation a prévu divers contrôles dont ceux relatifs aux installations de gaz ou d’électricité de plus de quinze ans, soit l’état de l’installation intérieure de gaz et l’état de l’installation intérieure d’électricité. Le vendeur doit aussi transmettre à l’acheteur un document important, l’état des risques et pollutions (ERP) qui même s’il répertorie des aléas que le vendeur ne peut maitriser, doit absolument figurer dans le DDT de vente.

Enfin, selon la situation géographique du bien à vendre, il faudra peut-être prévoir la réalisation d’un diagnostic termites, soit un état relatif à la présence de termites, espèce xylophage dont les ravages au sein des boiseries peuvent causer de sérieux préjudices matériels et humains.

Un diagnostic immobilier essentiel, systématique et écologique : le DPE

La réglementation a également imposé un rapport qui puisse alerter sur la situation d’un bien immobilier en cas de consommations d’énergie excessives et de trop fortes émissions de gaz à effets, phénomènes fortement nuisibles au regard du réchauffement climatique qui s’accélère.

Pour cette raison, le vendeur d’une maison ou d’un appartement doit faire réaliser le DPE, diagnostic de performance énergétique qui permet de sensibiliser tous les consommateurs à cette problématique et de les inciter à réduire l’impact environnemental de leurs logements.


« Retour aux actualités
Diagnostic location Strasbourg